Impossible de rembourser un portage immobilier : que faire ?

menuiserie aluminium à Villeneuve Loubet
Cadres de fenêtres en aluminium : une option aux nombreux avantages
avril 18, 2024
investissement immobilier
Quel est l’investissement locatif le plus rentable ?
juin 21, 2024

Impossible de rembourser un portage immobilier : que faire ?

rembourser un portage immobilier

rembourser un portage immobilier

La vente avec réserve de propriété est le contrat par lequel l’acheteur obtient immédiatement la jouissance du bien vendu, tandis que le vendeur en conserve la propriété, jusqu’au paiement intégral du prix, pour lequel un différé est prévu. Le report du prix, c’est-à-dire les échéances en lesquelles le prix est divisé, peut être librement convenu entre les parties. L’acheteur et le vendeur peuvent convenir de diviser le prix en plusieurs petits versements ou en quelques gros versements.

Quelle est la nature d’une vente conditionnelle ?

La vente conditionnelle de titres de propriété est considérée par la plupart comme une vente à effet réel différé. La vente avec réserve de propriété entre donc dans la grande catégorie de la vente forcée, c’est-à-dire le contrat qui produit immédiatement les effets dits obligatoires, tandis que l’effet réel (le transfert de la propriété) est reporté à un moment ultérieur coïncidant avec le moment où la dernière tranche du prix est payée. Cela fait référence à la vente à réméré, une alternative à l’obtention d’un prêt immobilier, soit pour rembourser un portage immobilier ou pour liquider vos dettes. Pour en tirer parti, le leader du marché ImmoSafe, Chemin du Pradas – 31410 MAUZAC, se met à votre entière disposition. L’expert est tout à fait en mesure de vous aider à débloquer des fonds importants dans les plus brefs délais.

Y a-t-il une différence avec l’achat et la vente « normaux » ?

L’achat et la vente que nous connaissons tous, qui est un contrat ayant normalement des effets réels immédiats, c’est-à-dire que la propriété est transférée avec le seul consentement des parties, prévoit qu’une fois le prix payé en totalité au moment de l’acte notarié (c’est-à-dire l’acte), les parties n’ont plus rien à donner et à recevoir entre elles. En d’autres termes, après la signature de l’acte notarié, chaque partie peut s’en aller de son côté, satisfaite de l’accord conclu. La vente avec réserve de propriété se distingue précisément sur ce point. Après l’acte notarié qui certifie l’accord des parties, celles-ci restent en relation l’une avec l’autre dans la mesure où le vendeur continuera à recevoir de l’acheteur des acomptes sur le prix du bien, selon l’échéancier fixé.

Est-ce digne de confiance ?

L’achat et la vente avec réserve de propriété ne sont pas une invention géniale d’un juriste moderne et astucieux, mais un type de vente et d’achat réglementé par le Code civil. Il a été largement utilisé dans le passé, en particulier lorsque les prêts hypothécaires étaient difficiles à obtenir et très coûteux en raison des taux d’intérêt élevés.

Son fonctionnement

La position du vendeur

Le nom même du contrat en dit long. Le vendeur reste propriétaire du bien. Le transfert de la propriété du bien à l’acheteur est comme suspendu. Cette suspension dure jusqu’à ce que toutes les échéances, qui constituent la totalité du prix convenu, aient été payées intégralement. Le vendeur est donc garanti par la loi par la réserve de propriété. Il ne jouit pas du bien puisqu’il n’en a pas la disponibilité matérielle, mais il en reste néanmoins propriétaire. Si l’acheteur cesse de payer les échéances du prix, le vendeur n’a pas à agir en justice pour récupérer la propriété du bien, puisqu’elle lui est restée acquise, mais il doit seulement récupérer la jouissance du bien.

La position de l’acheteur

L’acheteur est titulaire d’un droit réel typique, prévu par la loi, qu’il a le pouvoir d’utiliser la chose et de la détenir, en partie dans son propre intérêt, en partie dans l’intérêt du vendeur. Le caractère réel du droit est confirmé par la disposition relative à l’opposabilité de la réserve aux tiers et par la disposition relative aux obligations de publicité. L’acheteur est ainsi protégé par le fait que son droit sur le bien est opposable à quiconque, et que tout le monde doit le respecter. De la même manière qu’un propriétaire désigné.